Jules

 Théâtre gestuel 


Jules



à partir de 9 ans / durée 1h15

REPRESENTATIONS SCOLAIRES UNIQUEMENT


7 OCTOBRE 2022 - 20H30

Théâtre Jacques Bodoin - Tournon
Mise en scène : Mickaël Allouche
Avec : Adrien Madinier, Taddéo Ravassard en alternance avec Barthélémy Maymat
Juliette de Ribaucourt, Paul Scarfoglio

Synopsis
Jules, un jeune étudiant, prend un « p’tit boulot » : vendeur dans un fast-food. Là, il croise une patronne au management très « friendly », un employé modèle, des ouvriers à la voix de velours, un critique un peu troublé et des clients tous plus cosmopolites les uns que les autres.
Alors qu’il s’attend à un mi-temps tranquille, il vit finalement un véritable roman d’apprentissage, qui révèle en lui ce qu’il est et ce qu’il désire : devenir le patron de son propre fastfood. Un fast-food nouveau et jeune, à son image et à celle de la société dans laquelle il vit.


Le mec de la tombe d'à côté
Jules
NOTE D'INTENTION
Le fast-food est proche de nous qui sommes nés dans les années 1990; nous l’avons fréquenté tout au long de notre vie comme clients et même parfois comme salariés. Une certitude: le monde de l’entreprise nous le connaissons mieux par le prisme de la restauration rapide que par celui des grandes tours de la Défense.
À l’aune de ce constat, Jules est une fable qui trace le parcours d’un jeune homme dans le monde des fast-foods. Le spectateur l’épaule dans son cheminement où le concret s’effrite pour laisser place au surréel laissant apparaître les fantasmes de la start-up qu’il fera bientôt siens. Ici, l’analyse sociologique laisse place au poétique et au burlesque. Prenant le rire comme outil de compréhension, et posant le théâtre sur le carrelage de la cuisine; Jules est une Alice au pays des burgers, où le rêve remplace l’explication pour pénétrer dans le monde de la restauration rapide.
L'improvisation est notre principal outil de travail : nous permet une exploration immédiate et spontanée d’une réalité sociale. C’est le moyen le plus direct pour pénétrer dans un fait de société sans prétendre faire un exposé sur un sujet. Elle est le moteur d’une rencontre franche et sans concession entre un acteur et une portion de réel, et permet d’éviter les écueils de la sociologie de comptoir ou du lyrisme pour le lyrisme, sans tomber dans la caricature. Bien plus, elle socialise la poésie autant qu’elle poétise l’analyse sans perdre de vue l’humour. Elle est pour nous la clef de voûte d’un spectacle libre et corrosif. À partir la matière accumulée en improvisation, nous redessinons, gommons et transformons des archétypes pour les faire devenir personnages. Nous tissons un fil entre les scènes accumulées pour former une histoire et faire de Jules un spectacle émancipé du seul traitement d’un sujet.
Il était essentiel pour nous que les comédiens fassent tout sur scène, construisent le décor eux-mêmes avec leur corps, et qu’ils ne quittent jamais le plateau.
Le travail prend alors forme sur un plateau quasi-nu hormis la cuisine posée en avant scène, dans laquelle les personnages se relaient pour se lier intimement aux spectateurs. Le reste, les objets, le mobilier sont des prolongements du corps de l’acteur permettant une grande liberté dans la gestion de l’espace allant parfois jusqu’au cartoonesque.
Le corps du comédien est donc le lien direct vers l’imaginaire du spectateur. La musique est le seul véritable élément de décor, elle anime les comédiens qui créent également leur propre partition, une sorte de beat-box continu tout au long de la pièce.

La presse

C'est avec humour et beaucoup d'énergie que les quatre comédiens démontent avec conviction les méthodes de travail et e gestion des personnels. De quoi donner très envie de changer de menu.



L'Humanité


Entre chorégraphies mimant les gestes répétitifs de la caisse, imitations de clients et séances de team-building, les quatre comédiens parviennent à animer un décor minimaliste grâce à une remarquable performance de jeu. Mais aussi à une jolie idée de mise en scène. 

Marianne


Nourri par sa pratique de l'impro, le jeune Carrelage Collectif aborde dans Jules l'univers du fast-food avec humour, violence et subtilité. une recette à découvrir.



La terrasse


Entre le fast-food et Jules, c'est une cuisine complexe. Pleine de danse, de dialogues et de chant. Pleine de tendresse et d'humour, mais aussi de violence, de tragédie.



Sceneweb.fr


Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies